La carte de conversion vidéo GBS-8200

Par Roudoudou.

Un petit article pour vous présenter la carte de conversion vidéo GBS-8200. J’avais cette carte qui trainait dans mes affaires depuis bientôt 2 ans et demi. La même carte que celle qui servait à balancer les productions Amiga, Amstrad, Atari (par ordre alphabétique) sur écran géant à l’Alchimie. Pour avoir fait d’autres parties où l’écran apparait tout petit, perdu au milieu d’un border immense, c’est très appréciable.

La tension est à son comble !

La carte est livrée de façon très sommaire avec deux câbles, un petit câble d’alimentation et un câble vidéo. Concernant l’alimentation les spécifications données sont 5V/2A soit 10W. On peut monter la tension jusqu’à 12V donc si comme moi vous avez une alimentation à tension variable mais qui n’envoie que 1.5A il suffit de monter la tension. Pour ma part j’ai mis du 9V/1.5A ce qui donne 13.5W au dessus des spécifications requises. Je vous recommande alors si comme moi tous vos fils d’alimentation trainent un peu avec toutes les machines de mettre un petit scotch pour avertir de la tension INTERDITE pour un CPC!

carte allumée, les 4 pinouilles pour naviguer dans les menus…

Tout ça pour dire que si vous avez déjà un CPC avec une alimentation 5V/2A ou 5V/3A comme c’est généralement le cas, vous ne pourrez pas repiquer le courant dessus et alimenter le CPC en même temps. Par contre vous pouvez passer à un truc plus costaud comme une alimentation de PC capable d’envoyer un max d’ampères. À part ça le connecteur est plus ou moins le même que celui d’un CPC avec plus de tolérance donc ça devrait rentrer sans forcer.

Préparatifs

Je suis parti faire un tour au magasin d’électronique du coin pour acheter deux prises DIN (une 6 broches mâle pour CPC et une 8 broches mâle pour le Plus). Comptez environ 1€50 par prise. L’idée que j’avais était de prendre aussi une femelle 6 ou 8 broches pour n’avoir qu’un seul câble vers la carte, vu que j’utilise un CPC ou un Plus. L’un ou l’autre se branchant sur le câble de la carte. Au passage on pensera à dériver le son du Plus vers une jack ou des RCA pour faire ceinture bretelles.

La carte dispose de plusieurs entrées et nous utiliserons le câble fourni pour souder notre prise DIN de CPC ou Plus. Nous n’utiliserons pas le fil jaune de synchro verticale puisque le CPC n’a qu’un seul fil de synchro pour tout faire, la synchronisation verticale n’étant qu’une synchro plus longue.

rouge/vert/bleu/masse/synchro(gris)

Utilisation

Une fois sous alimentation, la carte allume une petite LED rouge. Ne reste plus qu’à la brancher avec un câble VGA/VGA sur un téléviseur ou un moniteur. Par défaut la carte utilise une résolution 800×600 assez passe-partout et qui convient bien au CPC. Reste à régler la géométrie de l’écran mais pour ça, il faut changer le chinois par défaut dans l’interface (pour ma part je ne lis pas les pictogrammes). Heureusement, les chiffres des menus sont arabes. On se dirigera donc sur le sous-menu 4 pour choisir l’anglais, seul mot en alphabet latin de l’interface. Ensuite tout redevient lisible pour nous petits Européens.

L’OSD de la carte

En fonctionnement la carte se comporte super bien, chauffe légèrement le radiateur du chip et délivre des pixels bien prononcés. Il y a un léger manque de finesse sur les hautes résolutions dû aux arrondis 768 vs 800 pixels qu’on doit pouvoir améliorer en faisant des réglages fins dans le menu géométrie (des heures de réglage en perspective). A part quelques sauts d’images sur la PhX (ben alors NoRecess, j’croyais que t’étais à 50Hz partout?) la restitution se comporte super bien, de façon quasi parfaite en 50Hz et légèrement moins bien à 60Hz. Le chip doit utiliser un filtrage temporel car on n’a pas de saccade comme quand on utilise certains émulateurs sur un écran 60Hz.

Ne pas oublier de passer en 4/3 sur les écrans 16/9

Oui car c’est là tout l’intérêt de la carte: pouvoir l’utiliser sur des écrans 50Hz mais aussi sur des écrans non compatibles ou un vidéo-projecteur. Pour le prix d’un câble SCART (moins de 25€), cette solution est tout bonnement excellente et un bon complément à une solution standard sur CTM.